Villa 300m² - Sénégal
Villa 300m² Maisons & Villas, Rufisque
65 000 000 FCFA

Immobilier au Sénégal : une multiplication des biens proposés en petites annonces 

Le secteur de l'immobilier au Sénégal foisonne depuis déjà plusieurs années. À Dakar, le marché est en train d'exploser et présente une importante hausse du coût du loyer. Les projets immobiliers ne cessent également de se multiplier. La construction de logements sociaux, dont ceux qui bordent de plus en plus l'autoroute à péage en direction de la sortie de Dakar ne cessent de croître. Sur cette localité, les prix restent raisonnables et à la portée de tous. L'on remarque aussi plusieurs biens proposés en vente et en location dans les petites annonces publiées en agence immobilière.

À propos de l'immobilier au Sénégal

Depuis l'indépendance du pays ainsi que le transfert de la capitale de Saint Louis à Dakar, l'État a décidé d'adopter une politique sociale de l'habitat en créant des structures parapubliques. L'objectif est de faciliter la production de logements dans le pays, et de permettre à un certain nombre d'agents de l'État et de particuliers un accès beaucoup plus fluide au marché. Suite à cette décision étatique, des entités comme la Société Immobilière du Cap Vert (SICAP) ou la Société Nationale des Habitations à Loyers Modérés ont vu le jour. En parallèle à cela, on peut remarquer une hausse des offres de logements et de bureaux proposées par les particuliers et les propriétaires bailleurs sur les petites annonces immobilières. Ainsi, à côté de l'offre de logements proposée par les propriétaires bailleurs sur un marché relativement naissant, les promoteurs publics de l'époque avaient pleinement joué leur rôle. Ces derniers ont mis sur le marché des logements décents facilement accessibles. 

La vente

Durant les deux dernières décennies, la production et la vente de logements par des promoteurs particuliers et des propriétaires bailleurs montent en flèche. En parcourant les rues de Dakar, on peut s'apercevoir que les constructions immobilières ne cessent de se multiplier sur tout type de terrain. Conséquence de cette forte croissance, quelques dysfonctionnements et distorsions apparaissent petit à petit, tels que la rareté des réserves foncières dans la capitale, une importante spéculation foncière, une flambée des prix et bien évidemment, le non-respect assez flagrant des règlements en matière de construction et d'urbanisme.

L'achat

Lorsqu'on parle d'achat immobilier au Sénégal, l'on ne peut s'empêcher de remarquer une diversification des tarifs. Les prix varient ainsi du simple au double, voire au triple selon la région et les quartiers. À titre de référence, une villa de 1 000 m² à 7 pièces localisée à Ngor est proposée en vente à 1 500 000 000 F CFA. Par contre, une maison de 3 pièces qui s'établit sur une propriété de 2 400 m² à Joal-fadiouth, à Thiès est mise en vente à seulement 70 000 000 F CFA.

Quid de la location ?

En matière de location, les prix sont également très variés, et ce, même pour un studio. En guise de référence, un appartement de 3 pièces de 140 m² installé à Sicap, à Dakar est proposé à 250 000 F CFA par mois, contre 850 000 F CFA par mois pour un autre appartement de 150 m² à Almadies et à Virage.